Voiture électrique et froid – Comment se préparer pour l’hiver ?

Pour de nombreux utilisateurs, les voitures électriques (VE) sont déjà l’option la plus économe en énergie par rapport aux véhicules à essence et au diesel. Mais que faut-il prendre en compte pendant la saison hivernale ? Le mécanisme de fonctionnement des véhicules électriques change quelque peu lorsque le temps devient froid, et cet article décrit brièvement ces changements.

Comment les voitures électriques fonctionnent-elles par temps froid ?

Les véhicules électriques sont alimentés par des batteries au lithium-ion (Li-ion) qui sont affectées par le froid. Leur capacité de maintien de la charge diminue à mesure que la température baisse, ce qui réduit l’autonomie globale.

En outre, les VE doivent travailler davantage pour se chauffer que les véhicules équipés d’un moteur à combustion interne (MCI). Une grande partie de la chaleur excédentaire produite par les moteurs à combustion interne est perdue en été, mais peut être utilisée pour chauffer l’habitacle en hiver. En revanche, le moteur d’un véhicule électrique, plus économe en énergie, dissipe moins de chaleur, et sa batterie consomme donc plus d’énergie pour se réchauffer et réchauffer l’habitacle.

Facteurs affectant les performances des véhicules électriques par temps froid

La température de l’air ambiant affecte l’efficacité énergétique d’un véhicule électrique de plusieurs façons.

Tout d’abord, et c’est le plus évident, l’efficacité de la batterie est affectée par la température. Les batteries des VE sont conçues pour fonctionner à une « température optimale » de 20 °C environ. Plus la température est froide ou chaude, moins la batterie est efficace.

Deuxièmement, lorsque l’on conduit une voiture électrique par temps froid, l’autonomie est considérablement réduite car il faut plus d’énergie pour maintenir la température de la batterie constante et assurer d’autres fonctions consommatrices d’énergie, telles que le chauffage de l’habitacle, le fonctionnement des dégivreurs et le réchauffement des sièges.

Facteurs affectant l’efficacité des VE par temps froid

Les véhicules électriques connaissent des problèmes d’efficacité avec la baisse des températures. Le froid peut réduire l’efficacité des pneus des VE, ce qui augmente la traînée et les ralentit.

Les effets de la recharge d’une voiture électrique par des températures extrêmes posent également problème, car la température affecte la réaction chimique et le flux d’électrons à l’intérieur de la batterie. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas utiliser une voiture électrique par temps froid. Les propriétaires de VE doivent être conscients de la quantité d’énergie qu’ils consomment en moyenne et savoir quand ils doivent recharger, tout comme les propriétaires de voitures conventionnelles doivent être plus attentifs à la jauge d’essence par temps glacial.

Comment augmenter l’autonomie de la batterie d’un véhicule électrique par temps froid ?

Les batteries lithium-ion utilisées dans la plupart des véhicules électriques peuvent connaître des problèmes de fonctionnement par temps froid. Les températures basses ayant un impact sur la capacité d’une batterie à stocker et à libérer de l’énergie, les batteries des véhicules électriques deviennent moins efficaces en hiver et prennent plus de temps à se recharger. Pour atténuer les effets négatifs sur la durée de vie de la batterie d’un véhicule électrique par temps froid et améliorer les performances globales, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous :

1. Passer en mode éco-conduite

Le mode d’éco-conduite des voitures électriques permet d’utiliser efficacement la puissance de la batterie. Le mode éco-conduite active des fonctions d’optimisation de l’énergie dans un véhicule électrique de sorte que la batterie consomme le moins d’énergie possible pendant les opérations principales.

L’une des principales caractéristiques de l’éco-conduite est la régulation de l’accélération et de la décélération. Les modes d’éco-conduite stimulent le freinage par récupération qui aide à recharger la batterie pendant la conduite et à augmenter l’autonomie du véhicule électrique.

En outre, le mode d’éco-conduite comprend également le contrôle intelligent des fonctions de chauffage et de climatisation. Pour une conduite en douceur en hiver, activez le mode « ECO » lorsque le véhicule roule afin d’augmenter les performances de conduite.

2. Préconditionnement de l’habitacle

Afin de maintenir la température de la batterie pour un fonctionnement efficace, démarrez le véhicule dans le garage alors qu’il est encore branché. Le préchauffage de l’habitacle par le réseau électrique peut augmenter l’autonomie et économiser la batterie. Vous pouvez commencer votre journée directement sur la route dans un véhicule chauffé avec une batterie complètement chargée.

3. Protéger la voiture électrique du froid

Les garages et les parkings fermés permettent de lutter contre le froid et ses effets néfastes sur la batterie. Dans la mesure du possible, garez votre voiture électrique dans le garage et laissez-la branchée pendant le stationnement. Par temps froid, pour maintenir la batterie au chaud, le véhicule a besoin de plus d’énergie, ce qui n’est possible que si le chargeur est branché.

Charger un véhicule électrique par temps froid

Charger un véhicule électrique par temps froid est une autre tâche cruciale à laquelle sont confrontés les propriétaires de VE.

Le froid peut affecter le taux de charge et l’autonomie d’un véhicule électrique. Mais il existe des éléments importants à prendre en compte pour recharger un VE par temps froid afin de garantir le bon fonctionnement de votre véhicule :

Planifiez les trajets à l’avance

Préparez-vous à l’avance et évitez que le niveau de charge de la batterie ne devienne trop bas pendant le trajet. Environ 15 à 20 % de la capacité de charge d’un véhicule électrique est réservé au chauffage de la batterie. Lorsque vous parcourez une longue distance, la recharge rapide de la batterie lorsqu’elle tombe en dessous de 80 % d’état de charge augmentera l’énergie disponible pour la suite du voyage.

Borne de recharge de niveau 2 à domicile

Pour la recharge à domicile en hiver, installez un chargeur de niveau 2, plus rapide que le chargeur standard de niveau 1. Le chargeur de niveau 2 ne charge pas seulement le véhicule électrique à un rythme plus rapide, mais il permet également de maintenir la température de la batterie et de la garder au chaud sans la soumettre à des contraintes supplémentaires.

Chargement à l’extérieur selon la norme NEMA-4

Pour recharger le véhicule électrique à l’extérieur, il faut s’assurer qu’il est conforme aux normes NEMA-4 qui sont conçues pour fonctionner normalement entre -30°C et 50°C. Le fonctionnement des chargeurs de VE sera compromis s’ils sont exposés à des températures en dehors de cette plage.

Système de gestion de batterie (BMS)

Les voitures électriques sont équipées d’un système de gestion de batterie qui surveille et régule intelligemment la vitesse de charge. Lorsque la température extérieure est froide, le système de gestion de batterie peut limiter la vitesse de charge pour protéger la batterie. Soyez donc patient lorsque vous êtes branché sur un véhicule électrique pour le recharger.

Conclusion

Il n’existe aucun moyen de contrôler les conditions météorologiques extérieures, mais certaines stratégies peuvent être mises en œuvre pour réduire l’impact négatif du froid sur le fonctionnement des véhicules électriques et augmenter leurs performances. Alors, profitez du temps qu’il fait et conduisez votre véhicule électrique préféré en prenant toutes les précautions de sécurité et en respectant les conditions nécessaires.